Darwin, un plagiat ???

 

Darwin, un plagiat ???



Exposé de Srila Prabhupada à Arlington Street Church le 3 mai 1969

Mesdames et messieurs, je vous remercie beaucoup de votre participation à notre mouvement de Sankirtnan, ou mouvement pour la conscience de Krishna.

Ce mouvement pour la conscience de Krishna est là pour réveiller les entités vivantes qui dorment. Dans la littérature, nous trouvons ce verset qui dit : uttisthata jagrata prapya varan nibodhata [ Katha Upanisad 1 / 3 14 ]

S'il vous plait, réveillez-vous et essayez de comprendre la chance que vous avez d'avoir obtenu une forme Humaine. Le chemin de la réalisation spirituelle est très difficile ; il est tranchant comme une lame de rasoir. C'est l'avis des transcendantalistes, des grands érudits en matière de savoir spirituel.

La voix védique, la voix trencendantale dit : Ô humanité, ô entités vivantes, vous dormez. S'il vous plait, réveillez-vous. Uttisthata, Uttisthata signifie : "S'il vous plait, levez-vous..." Tout comme un homme ou un garçon qui dorment, mais que les parents savent qu'ils doivent faire quelque chose d'important. " Mon cher garçon, s'il te plait, lève toi. C'est le matin, tu dois parir. Tu dois alller à l'école et vous monsieur vous devez aller à votre devoir.

Tout comme des parents responsables, des mères, des pères, qui réveillent leur garçon indolent qui est en train de dormir. De la même façon, les Vedas sont considérés comme la mère de l'humanité. Alors, les Vedas pleurent, Uttisthata : S'il vous plait levez-vous, levez-vous.

Quel est la nature de cet endormissement ? Dormir, dans ce contexte, dormir veut dire l'oubli de notre véritable nature. N'importe qui, un homme ordinaire ou un homme riche, profondément endormi, il oublie qui il est. Parfois, il rêve. Bien que il dorme dans un bel appartement, dans un lit confortable, mais il rêve qu'il est jeté dans l'océan ou dans le feu, ou bien d'autres choses. Parfois, il rêve qu'il vole dans le ciel, etc..Nous avons tous cette expérience.

De la même façon, c'est notre état de conscience actuel : Un état de conscience matériel. A ce stade d'endormissement, nous dormons dans les ténèbres de l'ignorance. Nous ne savons pas. Nous ne savons pas quelle est notre identité. Nous ne savons pas d'où nous venons, pourquoi nous sommes ici, où nous devons aller.  Ils ne savent pas ce qui se passe à la fin de cette vie, au moment de la mort. Leur compréhension est très grossière, comme les animaux. 

L'animal est debout, il mange de l'herbe. Bien qu'à un autre moment on viendra le chercher pour le conduire à l'abattoir, mais il n'a pas d'information sur cela. Il est très heureux à manger son herbe grasse. Et même si il est informé : Mon cher Mr X, vous êtes heureux à manger de l'herbe bien grasse mais dans une demi-heure, vous serez emmené à l'abattoir. C'est une nourriture très agéable pour lui. Ainsi, il pense qu'il se protège de la mort.

Cela s'appelle l'ignorance, ignorance, l'état de sommeil. Donc, les Vedas pleurent :uttistham jagrata prapya varan nibodhatam, ksurasya dhara nisita duratyaya [ Katha-Upanisad 1 / 3 14 ] :

"S'il vous plait, réveillez-vous et essayez de comprendre la chance que vous avez d'avoir obtenu une forme Humaine. Le chemin de la réalisation spirituelle est très difficile ; il est tranchant comme une lame de rasoir. C'est l'avis des transcendantalistes, des grands érudits en matière de savoir spirituel.

"Vous avez maintenat obtenu cette forme de vie, c'est une grande chance, ce n'est pas comme les animaux. S'il vous plait, ne perdez pas votre temps à dormir comme les animaux. L'occupation des animaux consiste à manger, dormir, s'accoupler et se défendre. Ne soyez pas comme eux. Cela est le verdict des Vedas. Vedais ca sarvair aham eva vedyo [ B.G / 15 / 15 ]"

"Je Me tiens dans le coeur de chaque être, et de Moi viennent le souvenir, le savoir et l'oubli. Le but de tous les Vedas est de Me connaître; en vérité, c'est Moi qui ai composé le Vedanta, et Je suis Celui qui connaît les Vedas. "

Donc, la vie humaine comporte de grandes responsabilités pour l'âme qui l'acquiert. Cette forme humaine nous permet de nous préparer pour la vie prochaine. Une prochaine vie, nous en aurons toujours une, mais nous ne savons pas quel sorte de corps nous aurons. Nous devrions le savoir. C'est le devoir de l'être humain de savoir. Ne gâchez pas votre vie. Ne vivez pas comme les animaux, évoluez.. Par les lois de la nature, nous obtenons une autre forme de vie.

Nous avons évolué, certes, mais cette évolution n'est pas une théorie, mais une réalité. Mr Darwin disait que c'est une théorie, mais non. Ce système est très bien expliqué dans les Ecritures Vediques : asitims caturas caiva bhramadbhih jiva-jatisu [ Padma-Purana ]

"Nous atteignons cette forme humaine après avoir transmigré ( l'âme individuelle ) à travers 8, 400, 000 espèces de corps, par un processus graduel d'évolution. Cette vie humaine est spoliée par des fous, des vaniteux, qui ne prennent jamais refuge aux pieds pareil au lotus de Govinda.

"Ces mots sanskrit du Padma-Purana expliquent qu'une entité vivante ( une âme ) se déplace ou évolue, passant d'un niveau de vie inférieur à un niveau de vie supérieur, à travers 8,400,000 d'espèces : Il y a 900 000 espèces d'êtres vivants qui vivent dans l'eau. Il y 2,000,000 espèces de plantes, de végétaux. De la même manière, il ya 1,100, 000 espèces de micobes, d'insectes, de reptiles.

Puis les oiseaux, 1,000,000. Puis les bêtes, les bêtes à quatre pattes, il y en a 3 000 000. Puis, de la vie bestiale, l'âme prend une forme humaine qui recense 400 000 espèces. La forme humaine est la seule oportunité de se libérer de ce piège qu'est la vie matérielle.

Cette évolution est bien présente, réelle, tout comme nous évoluons dans le ventre de notre mère. Nous grandissons, nous assimillons de la nourriture qui nous ai donnée par l'ntermédiaire du placenta de notre mère. Tout est dans les Ecritures. Dans le Srimad-Bhagavatam, il est expliqué que après le rapport sexuel de la femme, il y a émulsification des deux types de sécrétion. La premire nuit, ce petit être a la taille d'une prune. Il a plusieurs trous qui correspondent aux yeux, aux oreilles, etc... Puis il grandit, grandit. Ainsi, le corps se développe en sept mois.

Devant ces révélations, nous pouvons penser que Darwin et son équipe ont plagié ces Ecrits. C'est une chose évidente. Toute connaissance émane des Vedas. L'idée d'évolution était là, mais pas au niveau du corps, ce qui est impossible, mais au niveau de l'âme, de la conscience.